janinebusson01.jpg

Janine Busson avec des élèves

La déprogrammation du numérique vue par « Enfance Télé : Danger ? »

Fondatrice de l’association « Enfance Télé Danger », Janine Busson enseignante à la retraite a  été pionnière dans l’alerte de la surconsommation des écrans par les enfants, il y a 26 ans.

Le

Phil Marso : Parlez-nous de l’idée de départ «10 jours sans écran» ?


Janine Busson : L’Association que j’ai créée, est née en décembre 1994, à la suite du meurtre d’un enfant de 5 ans par 2 autres enfants du même âge en Suède, ils avaient reproduit ce qu’ils avaient vu la veille à la télévision. Une pétition réclamant une signalétique pour avertir de la présence de violences à la TV a récolté très vite 21 000 signatures. Le CSA et les TV ont proposé une autre signalétique en octobre : « rond vert, triangle orange - carré rouge et croix violette », opaque, non permanente et peu efficace… (Nous avons bataillé pour la faire évoluer jusqu’au 12-12-12 où le -10 est devenu permanent.) En décembre 1996, nous avons lancé l’opération « BOYCOTT : DIMANCHE, ON DÉBRANCHE LES VIOLENCES. » La Détox digitale était née.

PM : 1997, vous lancez la « Semaine sans télé » :

J.B : Nous proposons des activités de substitution pour inventer, découvrir, partager, créer, sortir, retrouver du lien et REDEVENIR ACTEUR DE SA VIE, mais aussi réfléchir à notre consommation d’écrans et celle de nos enfants. Elle a été copiée partout en France, elle a aussi aiguisé des appétits.

© Phil Marso - Août 2020 - Megacom ik / Adikphonia

Découvrir la suite de l'interview dans le magazine Adikphonia N°1 :

Adikphonia-mag01A.jpg

Contact

Enfants Télé : Danger ?

B.P 74

62930 Wimereux

contact@enfanceteledanger.fr