Fotolia_1675578_M© Benjamin Mercer.jpg

COMMUNIQUÉ
DE PRESSE

LES APPLIS : AUTONOMIE HUMAINE DÉPROGRAMMÉE ?

Contact presse : 09 53 92 53 17.

Le thème de cette 21e édition est  la surconsommation des applications. Les télécharger sur notre propre smartphone, pour nous rendre la vie plus facile au quotidien, ne nous fait-il pas perdre en autonomie finalement ?

Souvenez-vous de la panne de réseau Orange & Free survenue pendant plus de 12 heures, le 6 juillet 2012. Les usagers étaient paniqués de ne plus pouvoir joindre leurs rendez-vous, faute d’avoir recours à un répertoire papier, ni de pouvoir se diriger à l'aide de Google Maps, sans un plan « classique » de la ville.

 

 

 

 

 

 

 

L’ère du chronophage a-t-elle sonné ? 

Le propos n’est pas de dénigrer des applications qui peuvent être certes utiles mais ô combien chronophages. Dès que vous découvrez sur internet un prestataire de service, il vous propose de télécharger son application. Au siècle dernier, pour écouter la bande FM, il suffisait juste de posséder un poste de radio. En 2021, chaque radio a son appli. À trop miser sur les applications, ne consommons-nous pas plutôt une perte de temps ? Les applis nous empêchent-elles de penser par nous-mêmes ? En moyenne, un smartphone contient une centaine d’applications alors que l’usager n’en utilise qu’une trentaine.

Énergivore : incompatible avec la transition écologique ?

Les applications sont énergivores. Elles utilisent 77 % de la batterie au quotidien. Parmi les plus populaires, TikTok épuise une batterie deux fois plus vite. Les réseaux sociaux Twitter & Facebook et les navigateurs Opera, Google, Samsung Browser ne sont pas en reste. (Source : Greenspector, mai 2019.)

Les applis : marionnettes de Big Brother ?

Les applications sont souvent gratuites avec le risque d’exploiter vos données et de vous suivre à la trace au quotidien. Contrairement au roman d’anticipation 1984 de Georges Orwell, qui décrivait les êtres humains sous l’emprise d’un régime totalitaire au nom de Big Brother, aujourd’hui, nous en sommes complices volontairement. Limiter les applis sur un smartphone, c’est rompre quelques ficelles en tant que marionnette de Big Brother. 

Découvrez « 6 défi sans applis smartphone » :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En décembre dernier, Antoine du Payrat, enseignant à l’Institut Supérieur des Arts Appliqués de Paris (LISAA), me fait part de son projet : proposer un sujet à ses étudiants, la réalisation de la Une d'un quotidien pour annoncer la 21e édition.. Les 12 Une sont à découvrir dans le magazine Adikphonia. Elles sont exposées dans un lieu public à la librairie Megacom-ik du 29 janvier au 9 février 2021.
 

Procurez-vous le magazine Adikphonia qui propose un dossier complet sur les Journées Mondiales sans téléphone portable & smartphone :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Phil Marso

(Écrivain & fondateur de ce rendez-vous annuel)
 

Contact presse : 09 53 92 53 17 - Pour toute demande d'interview veuillez nous contacter par e.mail : adikphonia@gmail.com . Il y a possibilité de faire l'interview par Skype, notamment pour les médias à l'étranger.

COUV-ADIKPHONIA-03.jpg

©2020 par mobilou.net. Créé avec Wix.com